Catégories
Voyage

Retour vers l’Est

Nous amorçons le retour vers l’Est. Nos étapes sont Whitehorse, Liard, Fort Nelson, Dawson Creek et Edmonton où nous ferons une halte de 3 jours dans le parc de ELK un peu à l’Est de Edmonton. Au total, 2000km en 5 jours. D’Edmonton au Saguenay il nous restera pas loin encore de 3700km.

Entre Whitehorse et Liard nous avons vu pas mal d’animaux mais ce qui retient l’attention c’est ce troupeau d’une trentaine de bisons qui broutaient sur le bord de la route. Incroyable, on prenait des photos depuis l’habitacle…Puis entre Liard et Fort Nelson : un orignal, des chèvres, une maman ourse et son petit, des wapitis et encore des bisons. Il y avait beaucoup de travaux routiers et cela a ralenti notre progression. On en profitait toutefois pour se dégourdir un peu. On a eu des paysages encore à couper le souffle sur le bord de précipices tout à côté de la route et on a pris des photos tant que nous pouvions. On a eu droit à un bout très panoramique avec son lot de virages serrés, précipices à côté de la route, des vues sur une dizaine de kilomètres à plusieurs reprises et une vitesse réduite. Toutefois, en approchant de Fort Nelson on quitte de plus en plus les rocheuses et il y a davantage de plaines et des petites montagnes rondes autour de nous. On a l’impression d’arriver en ville avec 3000 habitants à Fort Nelson. Mais attention Dawson Creek c’est 12,000 alors on ne rit plus.

À Liard, c’est le seul camping pour lequel nous n’avions pas reçu de confirmation et cela nous avait semblé un peu bizarre. Une fois arrivé, ils ne trouvaient aucune trace de notre réservation. Belle affaire. Finalement, on devait passer deux nuits là pour profiter des hotsprings mais on a abrégé le séjour. Il y avait tellement de maringouins aussi. On est allé au hotspring tôt le matin et on a décidé de continuer notre route pour se rendre à Fort Nelson. Ce fut une excellente décision. Ce hotspring était dans un environnement totalement naturel et non pas aménagé dans un semblant de piscine. On pouvait sentir l’odeur de soufre. L’eau que l’on voyait sortir de la source bouillonnait. On voyait les bulles. C’est un phénomène impressionnant cette eau chaude qui sort du sol et plus on approchait de la source elle-même alors plus c’était chaud et même brûlant. Il fallait bouger l’eau pour aller chercher l’eau plus fraîche du dessous quand on approchait trop de la source.

On a donc fait beaucoup de routes et nous partageons en photos ce que nous avons croisé sur notre chemin. Il y avait encore de magnifiques paysages même si les rocheuses ne sont plus là.

Peu de réseau dans les derniers jours de là la difficulté de publier textes et photos. De plus, j’ai eu de la misère à connecter mon ordi sur le wifi du camping. Mais c’est souvent le cas, le wifi est gratuit mais il ne marche pas… hihihi.

Mais comme prévu Dawson Creek c’est vraiment la grande ville et on peut connecter nos outils.

Si beau
Pique-nique de bisons
Comité de consultation
Un peu gêné???
Y a les bains de boues et les bains de sable
Ce qu’on appelle avoir les 4 fers en l’air!
Potentiel de médaille avec un magnifique cote de 9,8
Cloture électrique qui protège le camping des ours à Liard. On a trouvé surtout les maringoins
Trottoir qui nous amène au hotspring
La source
La passion de petites fleurs
Au revoir les montagnes…

4 réponses sur « Retour vers l’Est »

Ça fait tout qu’un concentré d’expériences extraordinaires en quelques semaines!! Les images sont encore une fois magnifiques! Bonne route de retour!

Il y a des maringouins mais il y a aussi des gros spécimens. C’est impressionnant! La route de retour vous réserve sûrement des belles surprises. C’est déjà bien commencé.
👋

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.