Catégories
Voyage

Whitehorse

En direction de Whitehorse la nature ressemble davantage à la Taïga. Les arbres sont épars, on distingue bien le fond de terrain de mousses et lichens et les affiches d’orignaux ont été changées…pour des affiches de Caribou. La Alaska Highway se conduit très bien et à de nombreux endroits nous voyons des lacs immenses. Il y en a même un d’une centaine de kilomètres de long. Il n’y a plus de ces montagnes imposantes dans le relief. Un territoire plus plat s’offre à nous.

Très peu de villages sur notre chemin et à part quelques postes d’essence qui ont l’air tiré d’un vieux film western, pas d’autres constructions. Le bric à brac des quelques bâtiments semblent un standard. Il arrive qu’on voit un motel à ces endroits mais je préférerais dormir dans mon auto je pense bien. Loin de juger cela comme de la négligence, cela me donne plutôt l’impression que les gens font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont et qu’on ne sait jamais quand les choses peuvent servir.

Notre camping à Whitehorse est à environ 4 km de la ville. C’est bien situé et on a tous les services. Le site est un peu entassé comme le sont la plupart des campings privés. Chaque mètre sauvé finit par donner un espace à louer de plus…. Malgré cela, il y a des arbres en bonne quantité entre les parkings à roulottes.

On s’installe et par la suite : souper en ville. On y rencontre un couple avec qui j’avais eu l’occasion de discuter à Boya Lake, des gens du Montana. Ils vont faire une excursion de canot camping de 2 semaines dans les territoires du Nord-Ouest qui va sortir sur l’Arctique. Impressionnant. Mais ici cela semble être fréquenté par beaucoup d’aventuriers. Nous avons discuté avec un guide d’expédition le lendemain sur le bord du fleuve Yukon et ils organisent des expéditions en canot camping de Whitehorse à Dawson City d’une durée de 3 semaines. Selon ses dires, tout est pratiquement canotable sans risque. Le surnom du fleuve Yukon est « le fleuve qui court » et il porte bien son nom car nous n’en revenons pas de la rapidité du courant et du débit. Alors un fleuve avec un tel débit, sans des rapides dangereux, c’est vraiment l’idéal pour franchir de longues distances chaque jour.

La température est maussade depuis plusieurs jours. C’est gris, assez frais avec du 14 celsius. On est bien habillé, mais dans un parc un groupe de jeunes jouent au volley en short et t-shirt camisole…on est demeuré un peu pantois. On a marché la ville, fait les musées (dont le musée Mc Bride) et les boutiques. On en a appris beaucoup sur le développement du Yukon.

Ville issue de la ruée vers l’or dans les années 1900 et qui a subi la dépression comme tout le monde dans les années 30 et enfin avec la découverte de cuivre, cela en a fait une ville minière. Le fleuve Yukon a été l’épine dorsale des échanges et du commerce autant avant l’arrivée des non-autochtones qu’après. On a visité un bateau à Aube, le Klondike 2, qui fut un outil de transport dans la première partie du vingtième siècle. Les premières nations n’ont pas été ménagées. Expropriation, pensionnat, réduit à du cheap labor et décimés par des maladies pour lesquelles ils n’avaient aucune défense. Ils l’ont eu difficile! On a visité un centre culturel vraiment intéressant et rempli d’objets d’arts magnifiques.

La ville ressemble à un Gros Chibougameau. Pas grand chose de très beau! Il y a bien un petit centre-ville aménagé avec des boutiques et quelques restaurants mais des fois entre l’annonce sur internet pour un restaurant et la réalité dans la rue, c’est surprenant.

À ma fameuse question de p’tit gars pourquoi un territoire et pas une province?….. C’est le Canada au début du XXième siècle dans la Yukon Act qui a défini le statut de territoire. Un territoire c’est normalement géré par le Canada. De représentants nommés, ils sont passés à représentants élus par la communauté. Puis avec le temps, de plus en plus de pouvoirs furent transférés vers les représentants élus et leur assemblée s’est appelée assemblée législative. Si bien qu’aujourd’hui cette assemblée législative gère le Yukon pratiquement comme le sont les provinces. Au fil des années, le Yukon Act fut amendé en conséquences. Un jour on dira qu’ils sont une province je pense bien. Alors quand je rêvais du Yukon à 10 ans, c’était plus un territoire, maintenant en 2022 ils sont proche d’être une province.

Un autre musée fut vraiment fascinant, celui de la Béringie. Qu’est-ce? La Béringie c’est la portion de terre qui fut ouverte entre l’Alaska et la Russie lors de la glaciation. Contrairement à ce que je pensais, ce territoire n’était pas couvert de glace comme le reste de l’Amérique du Nord. C’était des steppes d’herbes dans lesquelles habitaient de nombreux animaux disparus aujourd’hui dont le fameux mammouth ainsi que des tribus de la préhistoire. On est entre 40,000 et 20,000 ans BC. Il y a des sites humains qui ont jusqu’à 14,000 ans d’âge qui furent trouvés au Yukon et aussi grâce aux mineurs de nombreux os d’animaux de toutes sortes furent découverts depuis les années 1900. Lors de la fonte des glaces il y a 15,000 ans, l’eau a graduellement recouvert cette plaine et a séparé le tout pour devenir le détroit de Béring. Certaines tribus ont donc migrées vers l’est pour arriver en Alaska et au Yukon et graduellement se disséminer au travers des Amériques pour devenir ainsi nos premières nations sur le continent. Nous sommes donc actuellement dans la porte d’entrée des ancêtres du continent. Fascinant!

En après-midi, on est allé marché le long d’un canyon en amont de Whitehorse créé par le fleuve Yukon. On a eu de bons moments à explorer les sentiers plus ou moins aménagés dans ce secteur qui s’appelle Canyon City. Puis la fin de l’après-midi s’est passé dans un hotspring qui va devenir d’ici quelques années un Resort incroyable selon les plans qu’on a vu. Mais déjà on peut voir tout le potentiel de ce secteur. Dans les derniers jours, c’est probablement la meilleure source de chaleur que nous ayons eu. Pour le souper, alors là le plus vieux restaurant de Whitehorse : Le Klondike Ribs and Salmon. On a soupé en plein milieu de la culture du bric à brac mais les ribs étaient simplement écoeurantes.

Entre Whitehorse et Dawson
Jolie rue de Whitehorse
Départ pour 3 semaines en expédition
Le Klondike 2, bâteau à aubes qui faisait le transport sur le Yukon jusqu’à Dawson
Musée Mc Bride
Train fabriqué 1881 pour Whitehorse, rails non conformes
Ours à tête plate, race éteinte comme plusieurs autres provenant de la Béringie
Lion de Béringie, aussi éteint
Squelette de mammouth
Canyon sur le Yukon
Bâtiment de 100 ans abritant le restaurant
Rudimentaire pour le moins… mais les ribs hummm
La nature change en montant vers le nord
C’est de la route ça!
Rapide five fingers sur le Yukon. Ils passaient là avec le bateau Klondike 2
Gros feu de forêt qui avait barré la route 10 jours auparavant
Tellement grand et beau

2 réponses sur « Whitehorse »

Les photos des animaux de la Béringie au musée McBride sont particulièrement belles. C’est impressionnant et accrocheur. Tout comme le canyon sur le Yukon👋

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.