Catégories
Voyage

Le Retour

Ouais c’était toute une trotte pour le retour. Quand on y regarde bien, c’est pas mal comme pour le départ, sauf qu’on s’était arrêté un peu à Thunder Bay au début. De toute façon en tout temps on aurait pu revoir notre itinéraire pour réduire l’effort. Tout s’est bien déroulé sauf que j’ai dû à nouveau changer un pneu après notre départ des badlands et puis alors à Moose Jaw, on a remis le tout à neuf car cette fois tous les pneus sont à bout de souffle et il nous restait trop de kilomètres à faire pour prendre une chance.

Au total 20,120 km, 350 heures derrière le volant et beaucoup trop de sandwichs en conduisant selon ce que me rapporte mon tour de taille. D’ailleurs pour les prochains mois nous ne prenons aucune invitation où il y aura des sandwichs au menu… De plus, 35 campings auront été nécessaire pour notre hébergement.

Cela fait 68 jours que nous avons quitté la maison. Déjà que quelques jours avant l’arrivée, l’émotion nous étreignait quand on parlait de la fin, on se demandait bien comment on va réagir en entrant dans la cour. Le dernier droit nous a servi à fermer le dernier chapitre sur ce magnifique voyage et préparer un atterrissage en douceur. On a jasé beaucoup et partager nos impressions et sentiments. Dix semaines, c’est plus qu’un voyage, cela devient une façon de vivre ton quotidien. Nous aurons assurément une période de réadaptation afin de revenir dans la routine de la vie à la maison. Mais il y a plein de bonnes choses qui nous y attendent, surtout revoir la famille et les amis.

On n’en revient pas comment le voyage s’est bien déroulé et a rencontré toutes nos attentes et même au-delà bien souvent. La planification était parfaite et cela revient à Chantal-Anne. On n’est pas parti en se disant on verra bien ce qu’il y a à voir une fois là-bas. Non, on savait très bien ce qu’il y avait à voir une fois là-bas et on s’est organisé pour que cela marche.

En 20-21 en pleine pandémie et confinement, Chantal-Anne a lu 3 bouquins de voyage, pris des notes dans son petit livre, établi un itinéraire préliminaire et on en a jasé à plusieurs reprises. Puis ayant remis le voyage à l’été 22 parce qu’en 21 il y avait encore trop de contraintes COVID, en 21 on a pris de l’expérience avec un voyage dans les maritimes qui nous a amenés à faire des changements dans notre approche pour les durées de séjour. Excellente décision.

Nous visions aussi le plus possible les campings dans les parcs nationaux du Canada et des provinces que nous avons visitées. Ils sont magnifiques mais aussi très courus. Il n’y aucune comparaison avec les campings privés en général. Alors il faut réserver d’avance. Coucher à Barkerville à l’hôtel sans réservation? Oublie ça! Et c’est ainsi aux meilleurs endroits. Mais si on réserve dans les parcs nationaux il faut le faire à l’ouverture du site en janvier. Les autres parcs provinciaux ont leur dates aussi. Ça veut dire que tu dois déjà savoir où tu vas et combien de temps et quand…..

En ce qui me concerne, avec toutes les années d’expérience en expédition de toutes sortes ainsi que de voyages à la pêche à la Baie James, je me suis concentré sur l’équipement, l’organisation matérielle ainsi que les mesures d’urgence. On était en mesure de vivre une semaine isolée sans aucune aide. On ne sait jamais. Dans les dernières années dans l’ouest, il y a eu des inondations, des routes et des ponts dévastés, des feux de forêts empêchant de circuler et souvent dans des secteurs où il n’y a ni humains ni magasins sur 400 à 500km. J’ai possiblement un petit côté survivaliste! On était prêt. Même cette année les feux de forêt nous ont précédé d’une semaine entre Whitehorse et Dawson City et la route fut détournée. Juste une question de timing des fois, on aurait pu être dedans.

Le site où vous nous avez suivi a été organisé par Jean-François mon neveu. Il était toujours là pour me dépanner au besoin. Je le remercie beaucoup pour son aide.

Pour les textes vous aurez compris que j’aime écrire… alors dans mes voyages j’ai toujours tenu un journal de bord pour décrire les journées et les événements marquant. J’ai encore mon journal de mon premier voyage en 1980, c’est tout dire. Cette fois, nous l’avons partagé avec notre famille et nos amis. C’est comme prendre un verre de vin avec vous, tout en soupant et en racontant les différents moments marquants du voyage. On me pose la question : Où prends-tu le temps? C’est le matin, je suis lève-tôt, 6:00 am je suis debout, je suis plein d’énergie et comme Chantal-Anne dort un peu plus cela me donne le temps d’écrire. Pour les photos c’est plus de travail mais là aussi cela m’a fait prendre de l’avance. Ils sont déjà en fichiers enregistrés et accessibles sur mon ordi. Le genre de job platte quand tu t’en paies 500 dans la même semaine dans les tempêtes hivernales…..Le plus tannant ce fut des fois de trouver le réseau.

Nous avions la possibilité de voir le nombre de visite par texte pour les gens qui nous suivaient. En moyenne autour de 50 à 60 visites mais certains textes furent visités et revisités car nous avons au-dessus de 100 « hits ». Bien possible aussi qu’en cours de route de nouveaux « followers » se sont joints.

Nous remercions les personnes qui nous ont fait des commentaires, c’est toujours intéressant d’avoir du feedback. Mais je sais que normalement les gens n’aiment pas écrire aux yeux de tous et on le comprend bien. Si vous étiez là et que vous avez apprécié : c’est le principal.

Si des fois vous aimeriez nous faire des commentaires mais de manière plus privée sans que tout le monde ne vous lise alors utilisez ma messagerie : massonconrad@gmail.com. Cela demeurera privé et nous aurons beaucoup de plaisirs à vous lire.

Les dernières photos c’est comme le making of du voyage…. des petits gestes quasi-quotidien mais nécessaire pour organiser ce mode de vie de voyage en VR.

Ces petits matins furent bien agréable et je vais m’en ennuyer. Chantal-Anne et moi nous vous souhaitons de beaux voyages et si jamais vous décidez de faire l’ouest canadien, n’hésitez pas à nous en parler, il nous fera plaisir de partager notre expérience.

On refait le lit tous les jours
Voilà
Et puis il faut faire un lunch si on roule beaucoup cette journée là
La vaisselle….c’est fort les stéréotypes
Comme je le disais c’es fort les stéréotypes… chacun son travail
Les barres de torsion
Prêt à fermer l’extension
Voilà c’est prêt!
Retrait des calles
Rangement des blocs
350 heures derrière le volant
Côte à côte dans le camion
Notre dernier verre dans la roulotte, stationnée dans la cour de la maison: fiers et heureux de ce périple inoubliable.

2 réponses sur « Le Retour »

Ça m’a fait le plus grand plaisir de t’aider avec le blog… Comme tu dis, chacun son travail! Et on avait l’impression, Sophie et moi, de vivre le voyage avec vous, puisque nous vous lisions toujours avec une petite coupe de vino, sans compter les quelques Messenger qu’on a fait tout au long 😉

J’ai déjà fait l’ouest aussi, à plusieurs reprises et de toutes les façons possibles, mais vous m’avez fait découvrir toutes sortes de bons spots que j’ai ratés, alors on devra y retourner!

Bon retour à la maison, et au plaisir de vous y revoir bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.