Catégories
Voyage

Les Badlands

On ne pouvait pas espérer une telle fin de voyage. Nos deux derniers arrêts clôturent le voyage d’une façon magistrale. D’abord les dinosaures, avec un avant-goût des badlands en fond d’écran, et maintenant, les badlands au grand complet. Des kilomètres de beauté.

Il fait tellement chaud ici. Quand on dit semi-désertique ça porte son nom. Il a fait 36-37 celsius, un soleil de plomb, et une température ressentie de + de 40 et pas de vent du tout. Quand on est sorti du camion tout frais pour installer la roulotte on était comme des frogs qu’on tire dans l’eau bouillante… juste envie de sortir du chaudron! Une fois terminée, on a donc opté pour une exploration du secteur en camion, au frais, et on a planifié nos randonnées pour le lendemain matin pour profiter d’une température plus fraîche.

C’est ahurissant ce paysage d’une autre planète que nous offre cette fois ce coin de l’Alberta. Il y a 75 millions d’années cet endroit était une plaine fertile mais avec aussi beaucoup de boue et de sable qui s’y accumulaient. Lorsque les dinosaures mourraient, ils devenaient rapidement enveloppées de sable et de boue contribuant à les protéger pendant tout ce temps. Ainsi il s’est accumulé des couches et des couches de différents matériaux et d’animaux pendant des millions d’années. Puis lors de la fin de la glaciation il y a environ 15,000 ans, il s’est formé une immense rivière qui a baissé graduellement au fil des centaines d’années pour sculpter toutes ces structures et monticules qui exhibent les différences couchent de terres et sables représentant autant d’époques. 15,000 années d’érosion nous révélant des millions d’années de secrets.

Ça c’est l’explication de ce que l’on voit mais quand on le voit c’est tellement beau et impressionnant à la fois. On a visité quatre sentiers dont trois aménagés et un autre qu’on a fait, sans jamais le trouver…pour une randonnée de 5 km sur ce territoire protégé. On a beau prendre des photos mais elles sont comme les mots parfois : insuffisantes pour traduire la réalité.

Demain c’est la grande trotte, le retour : 4 dodos et 5 journées de route. On est prêt! On devrait produire un autre texte et photos pour conclure. On a tout fait ce que l’on voulait dans ce magnifique voyage et ce projet nous permet de revenir avec une récolte de Wow et de OOOH comme nous n’en avions jamais fait : une saison d’abondance.

Laissons parler les photos des badlands.

Sous le coucher de soleil
La nature au summum de sa beauté
Notre éclairage du soir sur les plaines et les badlands
Des hoodoos
Nos plus chaleureuses salutations

4 réponses sur « Les Badlands »

Ces dernières images sont parmi les plus belles que nous ayons reçues jusqu’à maintenant. Comme c’est beau! Vous finissez le voyage en beauté. Et nous aussi.
Merci de nous avoir fait partager votre aventure.
👋

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.