Catégories
Voyage

Willow Bunch et le parc National des prairies

Aujourd’hui, moins de km mais plus de détours. On s’en va vers le sud de la Saskatchewan et en premier vers Willow Bunch où le chef indien Sitting Bull est venu se réfugier avec ses hommes suite à sa victoire aux US sur les troupes américaines. On est tout près de la frontière US. Dans l’information que nous avons, il y a le véritable lieu où a séjourné Sitting Bull et aussi un autre pas loin de là où on fait une reconstitution et explication historiques. Dans un premier temps on cherche le lieu original qui devrait être dans un parc régional. Très peu d’indications à cet effet et sur notre route on se croirait dans le vide d’un horizon martien….

Enfin, on trouve le fameux parc. Même le GPS est mêlé. À la guérite, une dame nous reçoit et on lui explique que nous venons voir l’endroit où Sitting Bull s’était installé. Elle nous regarde médusée et se demande de quoi nous parlons. Dans ce parc régional, il y a un camping et aussi un golf. Gentille, elle dit qu’elle va vérifier au musée où cela pourrait bien être. Finalement, tout sourire et nous revenant avec une réponse elle nous dit que c’est au trou no 7!!!! Heureusement que nous étions bien assis dans le pick-up. On a ri de longues minutes tout en se disant qu’il ne devait pas y avoir beaucoup d’artéfacs au trou no 7.

On repart en se disant que nous irons finalement au site du camp de la GRC pour voir le site de Sitting Bull mais c’était fermé. Encore là, pas tellement d’indications. Mais c’est vraiment pas grave. Nous sommes tellement dans un environnement que nous n’avons jamais vu qu’on ne se tanne pas de cette découverte constante de ce coin de la province. On ne voit que peu de villages alors on fait le plein aussitôt qu’on peut…

Nous nous dirigeons maintenant vers le parc National des prairies (Grassland park). Comme je l’ai déjà mentionné c’est le premier parc canadien à protéger les prairies. Encore de petites routes et de l’espace à perte de vue. C’est la route la plus droite que je n’ai jamais vue de ma vie.

En s’approchant du parc, on voit des Antilopes d’Amérique ou antilocapre. Je n’avais pas connaissance de leur existence. Ils courent jusqu’à 100km pour pouvoir échapper aux coyotes. Elles sont protégées car peu nombreuses. Nous avons aussi vu plusieurs champs A&W avec des bœufs nourris à l’herbe (Chantal-Anne dixit).

Pour accéder au parc il y a une route de terre d’environ 20km sous la pluie. Le chemin est devenu glissant comme sous la neige et à un moment donné j’ai senti partir le convoi…. Oups sur le 4×4 et on ralentit…. Pour notre site de camping, nous avons l’électricité et rien d’autre. On vit sur nos réserves d’eau et on s’organise pour aller aux bécosses. Par contre, on est à la chaleur et en tout confort. Nous n’avons que de bons mots pour notre organisation.

Tellement droite….
Antilope d’Amérique ou antilocapre
Antilocapre
Boeufs A&W

Une réponse sur « Willow Bunch et le parc National des prairies »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.